Champs des possibles

A l’EARL Philippe, on construit la ration pour diminuer l’impact environnemental de l’élevage

Recherche avancée
Champs des possibles / A l’EARL Philippe, on construit la ration pour diminuer l’impact environnemental de l’élevage

Une ration calculée avec beaucoup de précision !

A l’EARL Philippe, on nourrit avec du maïs ensilage, de la luzerne, de la paille broyée, des pulpes sèches, et un tourteau spécialement fabriqué pour l’élevage : Lorsque l’éleveur fait son maïs, il le fait analyser, et suivant les valeurs nutritives de ce dernier le tourteau est adapté. Il est composé de soja, de colza, de lin pour les omégas, additifs et minéraux. Ce tourteau est mélangé au maïs ensilage pour constituer la ration de base des vaches. Ces dernières reçoivent également un complément individualisé dans une machine appelée un DAC (Distributeur automatique d’aliments concentrés).


Le tourteau, qu’est ce que c’est ?

Dans le domaine agricole, le tourteau est un aliment très couramment utilisé en élevage. Il s’agit d’un résidu de l’industrie de l’huilerie : quand on extrait l’huile des graines d’oléagineux comme le soja, le colza, le tournesol ou le lin, la matière restante constitue un aliment très riche en protéines et donc très intéressant en alimentation animale.

On l’utilise souvent pour compléter une ration composée en grande partie de maïs : cette dernière est riche en énergie, mais plus pauvre en protéines.


Des avantages non négligeables

Utiliser du tourteau de lin ne permet pas de mieux valoriser le lait, par contre l’éleveur remarque que ses vaches sont en meilleur état et en meilleur santé : d’un point de vue zootechnique et donc économique, on s’y retrouve ! En effet, le bien-être animal est aussi relié aux performances : une vache en bonne santé tombe moins souvent malade (et donc coûte moins cher en frais vétérinaires) et produit plus.

Mais la motivation principale de l’éleveur n’est pas forcément économique : il souhaitait avant tout défendre son métier en assurant au consommateur que tout est fait pour que ses vaches soient bien.

Cet éleveur recherche également à réduire son impact sur l’environnement : l’alimentation a été réfléchie pour minimiser les émissions de gaz à effet de serre, et limiter le gaspillage. Grâce à des outils de simulation approuvés par de nombreux organismes, il peut suivre régulièrement sa production de gaz à effet de serre pour la réduire au minimum.

 


Agriculteur d’aujourd’hui : l’agriculture mérite d’être expliquée

Ce site a été créé en 2017 par Thierry Baillet, qui après trois ans d’expérience de Youtuber pour vulgariser son métier d’agriculteur au plus grand nombre, a décidé de porter le projet un peu plus loin en créant cette plateforme qui rassemble toutes les vidéos d’agriculteurs désireux de présenter leur métier !

N’hésitez pas à visiter le site pour en savoir plus : https://www.agriculteurdaujourdhui.com/

En plus des vidéos où il présente son métier au quotidien dans son exploitation de grandes cultures, Thierry emmène le concept un peu plus loin en créant des émissions avec des reportages sur des sujets plus larges. La vidéo présentée dans cet article est issue de l’émission 3, spéciale élevage.


Partager :
  • imprimer cette page
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...