L’élevage rend des services environnementaux

On parle des effets néfastes de l’élevage sur l’environnement, mais on oublie souvent les nombreux services environnementaux qu’il nous rend depuis toujours

Recherche avancée
Découvrir / L’élevage rend des services environnementaux


Crédits vidéo : Echo de l’agriculture, Label News

Pas d’élevage, pas de prairies !

Les prairies représentent un bénéfice très important de l’élevage pour l’environnement. En effet, elles n’ont de raison d’exister que parce qu’il y a des animaux pour les pâturer.

Ces prairies représentent une biodiversité* très importante, avec de nombreuses espèces végétales, ou animales représentées. De plus, la prairie filtre l’eau de pluie et la purifie, et évite l’érosion du sol sur lequel elle est implantée. C’est une culture peu consommatrice, ne nécessitant pas d’irrigation.

Dans de nombreuses régions de France, les prairies sont également entourées de haies, qui sont un abri pour les animaux, et une importante réserve de biodiversité (habitat de nombreux animaux et insectes).


« Dans mon exploitation au cœur du Cantal, je ne peux cultiver que de l’herbe. Mon objectif est de produire le maximum de viande avec ces 60 ha de prairies, en gérant toujours mieux la pousse de l’herbe, sa fertilisation organique par le fumier, sa récolte et son pâturage, et en limitant mes achats d’aliments et d’engrais. En plus, mes prairies captent du carbone, filtrent l’eau et abritent une biodiversité très riche. »

Bruno, éleveur bovin viande dans le Cantal, pour la Vache Verte


Prairies et haies : des puits de carbones importants

Un des principaux reproches faits à l’élevage de ruminants est la production importante de gaz à effet de serre* lorsque ces animaux digèrent (méthane*). Cependant, les prairies et les haies sont ce qu’on appelle des « puits de carbone » : elles piègent le CO2 présent dans l’atmosphère (un des principaux gaz à effet de serre) lors du processus appelé photosynthèse*. La production de méthane est donc en grande partie compensée par ce qui est fixé dans les prairies.

Les prairies permettent de valoriser des parcelles difficilement utilisables autrement

En effet certaines parcelles sont parfois trop difficiles d’accès, trop en pente, ou avec un sol inadapté pour les cultures. Les animaux, par le pâturage, peuvent accéder facilement à la ressource, et permettre à l’agriculteur d’utiliser ces surfaces.

Les animaux produisent de l’engrais

Les déjections des animaux, sous forme de fumier ou de lisier, sont un engrais très utiles pour les cultures. Une production d’engrais sur l’élevage, ça veut dire moins d’engrais chimique, et moins de transport ! Le fumier et le lisier peuvent également servir à la production d’énergie renouvelable.

Les animaux peuvent également « recycler » les coproduits de l’industrie

Par exemple, pour produire de l’huile de colza, les graines sont chauffées puis pressées. L’huile est récupérée pour la consommation humaine. Mais les restes de la graine, qu’en fait-on ? C’est un coproduit de l’huilerie : loin d’être un déchet, ce qu’on appelle le tourteau est utilisé dans l’alimentation des animaux. C’est en effet une excellente source de protéine pour les ruminants ! C’est un échange gagnant/gagnant pour les éleveurs et les producteurs locaux.

Chaque année 13 millions de tonnes de coproduits sont valorisés par l’élevage (environ 7% de l’alimentation des bovins).


« Dans une logique de recyclage territorial, je valorise dans l’alimentation de mes bovins, 1 400T de pulpes de betteraves, 470 T de pommes de terre et 180 T d’écarts de tri de cornflakes provenant d’industries agroalimentaires locales. Cela représente 60% en poids de la ration d’engraissement et cela m’évite d’acheter des céréales. »

Dominique, engraisseur de jeunes bovins dans le Bas-Rhin, pour la Vache Verte


De nombreux éleveurs sont aussi producteurs d’énergie renouvelables : photovoltaïque, méthanisation

Ils peuvent produire de l’énergie photovoltaïque, grâce à la surface de toiture importante des bâtiments d’élevage, ou bien installer des méthaniseurs, qui sont des espèces de petites usines qui digèrent grâce à des bactéries le fumier et des déchets végétaux pour en faire du biogaz.

 

Pour aller plus loin : L’élevage contribue à la vitalité des territoires

 


« Kit de survie pour décrypter le vocabulaire de l’élevage »

Biodiversité : représente la diversité des êtres vivants dans les écosystèmes

Photosynthèse : C’est le phénomène qui permet aux plantes de transformer le CO2 atmosphérique grâce à la lumière du soleil.


 

Partager :
  • imprimer cette page
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Un commentaire pour “L’élevage rend des services environnementaux”

  1. Jean75 dit :

    Quelles sont les régions les plus en avance dans le recyclage des coproduits de l’industrie ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.