Conseils et infos pour trouver un emploi dans l’élevage

Les éleveurs ont souvent des attentes assez spécifiques en terme de recrutement. Mieux les connaitre vous permettra de maximiser vos chances de décrocher un emploi.

Recherche avancée
Accéder / Conseils et infos pour trouver un emploi dans l’élevage

Crédit vidéo : ANEFA

Que doit on valoriser dans son CV ?

Toute expérience en lien avec l’agriculture (stage, job d’été…) est donc à mettre en avant.

Selon les secteurs, les expériences à valoriser sur un CV ne sont donc pas les mêmes :

Si vous postulez pour un poste en élevage ou de conduite d’engins, toutes les expériences en lien avec les animaux ou avec des machines sont à valoriser sur le CV : si  vous vous occupez d’animaux chez vous, si vous avez conduit des poids lourds ou du matériel de BTP…

La compétence bricolage, dans la rubrique divers du cv, intéresse toujours les employeurs, pour l’aspect entretien des bâtiments de ferme. Dans ce cas, précisez ce que vous savez faire : s’agit-il de maçonnerie, de soudure, de pose de dallage, de menuiserie ? Indiquez aussi si vos loisirs ont un lien avec les sports mécaniques. Cela peut intéresser les employeurs pour les petites réparations du matériel.

Un plus indéniable concerne le fait d’être véhiculé, cela rassure l’employeur sur votre capacité à vous rendre au travail. En effet, les emplois agricoles, bien que emplois de proximité, sont avant tout des emplois ruraux, éloignés des transports en commun.


Il faut savoir, que près de 70% des employeurs enregistrés sur le service de la Bourse de l’emploi recherchent des candidats ayant, au moins, une première expérience dans le domaine de la production agricole. Ils peuvent demander, pour certains postes, de maîtriser des compétences de base, comme la conduite d’engins agricoles, la zootechnie et la gestion d’un troupeau…


Quels atouts mettre en avant dans la lettre de motivation ?

Au-delà des compétences, certaines aptitudes comme les capacités d’organisation et d’adaptation, sont appréciées d’autant plus, s’il s’agit d’un besoin urgent, pour lequel les employeurs recherchent une personne autonome.

L’esprit d’initiative et le sens des responsabilités peuvent être un plus, notamment si il y a besoin d’encadrer des saisonniers.

Le sens de l’observation quant à lui, peut rassurer un employeur sur les capacités à prévenir de l’état sanitaire des cultures (une plante qui n’aurait pas la même apparence que les autres) ou du troupeau (si un animal est malade).

Enfin, l’agriculture est un métier passion. Il est important d’expliquer votre intérêt (travail varié, généralement d’extérieur, au rythme des saisons et en contact avec le vivant…) et la motivation pour l’apprentissage du métier. Les employeurs y sont très sensibles, de plus, les techniques évoluent très rapidement dans ce secteur ! Electronique embarquée, robots de traite, drones… constituent l’agriculture d’aujourd’hui.

Rédaction de l’article : Valérie Heyser et Christine Savourat (ANEFA)


Véritable service de proximité, grâce à son réseau national, la Bourse de l’emploi de l’ANEFA diffuse 7 000 offres d’emploi chaque année et enregistre près de 16 000 candidatures et CV.
En mars 2016, elle s’est métamorphosée pour améliorer sa qualité de service.

  • Compte personnel avec tableau de bord, alertes mail, geolocalisation des offres…
  • Site optimisé pour tablettes et mobiles
  • Fonctions de partage sur les réseaux sociaux

Crédit vidéo : ANEFA

Partager :
  • imprimer cette page
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.